La TVSO, près de vous!

Roussillon
Les Jardins de Napierville
Le Haut-St-Laurent
Beauharnois-Salaberry
Vaudreuil-Soulanges



Actualités

2016-11-22

Prise de position du RCPEM aux Consultations sur la réussite éducative

- Depuis plus de 40 ans, le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) travaille à faire reconnaître l’importance pour le Québec de se doter d’un réseau de services éducatifs de qualité, afin de donner à tous les enfants de 0 à 5 ans des chances égales de réussite éducative. Cet après-midi à Longueuil, en cette journée de consultations visant justement la mise en place d’une Politique de la réussite éducative, le RCPEM y a défendu avec vigueur les recommandations inscrites au mémoire qu’il a déposé au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, monsieur Sébastien Proulx.

Maternelle 4 ans : dans quel réseau?

« Le statut quo n’est plus possible, a souligné madame Claudette Pitre-Robin, directrice générale du RCPEM. Le Ministre doit adopter une orientation formelle quant au réseau qui aura la responsabilité des enfants de 4 ans. Contrairement à ce qui avait été prescrit, l’expérience des deux dernières années illustre clairement que l’implantation de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé ne se fait actuellement pas en complémentarité avec les services éducatifs de garde, mais au détriment de l’expertise qui a été développée au cours des quarante dernières années et plus particulièrement au cours des 2 dernières décennies dans le réseau des centres de services éducatifs à la petite enfance : n’oublions pas qu’à l’heure actuelle, plus de 70 000 des 89 839 enfants de 4 ans fréquentent déjà un service de garde ! » Ainsi grandement préoccupé par la question de la place des enfants de 4 ans au sein du cursus éducatif, le RCPEM recommande :

• Que le réseau des services éducatifs de garde à la petite enfance soit le réseau retenu pour l’offre de services éducatifs aux enfants de 4 ans dans le cadre de la Politique nationale sur la réussite éducative ;

• Que les moyens nécessaires soient déployés afin d’assurer à tous les enfants de 4 ans des services éducatifs de qualité accessibles et répondant à leurs besoins. Plusieurs autres recommandations font également partie du mémoire du RCPEM, dont celle de l’importance d’accorder une fréquentation gratuite à temps plein aux enfants dont la famille est prestataire des programmes d’aide sociale ou de solidarité sociale.

La formation est un critère de qualité

Également, considérant qu’en CPE 93 % du personnel est qualifié et que ce taux diminue à 53 % en garderies non subventionnées, le RCPEM recommande au gouvernement de :

• Hausser de façon urgente les exigences en formation initiale du personnel éducateur dans les garderies privées non subventionnées et dans les services de garde en milieu familial, afin d’augmenter la qualité des services de garde de ces milieux ;

• Reconnaître la formation initiale des futures éducatrices comme l’un des déterminants de la qualité des services éducatifs à la petite enfance, et à ce titre, d’adopter l’exigence minimale d’un diplôme d’études collégiales en petite enfance pour se voir confier par l’État la responsabilité d’enfants de 0 à 5 ans ;

• Reconnaître la formation d’éducation en petite enfance comme étant celle qui répond le mieux aux besoins de la clientèle 0-5 ans ;

• Affecter des sommes supplémentaires dans les services de garde pour assurer la participation des personnels éducateurs à des activités de formation ainsi que pour permettre le soutien pédagogique dans les services éducatifs de garde.

Fort de son expertise, de la connaissance du réseau et de sa réputation de collaborateur actif, le RCPEM s’est également engagé à travailler avec le Ministre pour mettre en place les mesures et les conditions qui permettront d’ajuster les objectifs pédagogiques pour les enfants de 4 ans, afin de répondre aux attentes du milieu scolaire quant à la préparation des enfants pour la maternelle 5 ans.