La TVSO, près de vous!

Roussillon
Les Jardins de Napierville
Le Haut-St-Laurent
Beauharnois-Salaberry
Vaudreuil-Soulanges



Actualités

2016-11-16

La CDC Roussillon sans financement depuis juin

La Corporation de développement communautaire (CDC) Roussillon, qui regroupe trente-six organismes communautaires œuvrant dans divers secteurs d’activité sur le territoire de la MRC, souligne qu’elle demeure sans financement depuis juin dernier.

Fondée en 2012, ce n’est qu’en 2014 que la CDC Roussillon obtient un financement ponctuel, lui permettant ainsi d’embaucher une coordination et de mettre en place projets, activités, comités, formations, mobilisations, et de défendre les intérêts et les préoccupations du milieu communautaire au sein de concertations territoriales. Un travail collectif essentiel afin d’assurer la participation active du mouvement communautaire au développement socioéconomique du Roussillon.

«Le financement temporaire que nous avions reçu a été épuisé. Depuis juin dernier, nous n’avons plus un sou. Nous avons dû mettre à pied notre seule employée, ce qui rend très difficile le maintien de nos activités» déplore Nycolas Renault, président de la CDC Roussillon.

Plus d’une soixantaine de CDC sont actives un peu partout au Québec. À la suite de leur accréditation par la Table nationale des CDC (TNCDC), elles ont accès, en fonction des sommes disponibles, au Programme de soutien financier des CDC du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS). « Il s’agit d’un financement de base de 47 000 $ par année. Bien que la CDC Roussillon soit accréditée depuis juillet 2015, le MTESS n’a pas révisé à la hausse cette enveloppe budgétaire, et notre CDC est toujours en attente d’un soutien à la mission », explique M. Renault.

« Nous sommes un espace de rassemblement pour nos membres, ce qui facilite la mise sur pied de projets concertés pour améliorer la qualité de vie des citoyens et citoyennes. Nous participons à la recherche de solutions pour contrer les problématiques de notre communauté, notamment la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Nous avons développé des partenariats intéressants, nos collaborateurs reconnaissent la pertinence de nos actions. Nos membres sont fiers de ce que nous avons réussi à accomplir toutes et tous ensemble. Nous craignons maintenant que ces avancées pour le Roussillon ne soient menacées par l’absence d’un financement récurrent » poursuit M. Renault.